RÉSIDENCE DE RECHERCHE ET CRÉATION

Bechard_Hudon_image_1 copie.jpg

BÉCHARD HUDON

25 avril au 1er mai 2022 — 18 au 31 juillet 2022

 

Depuis plusieurs années, nos travaux s'attardent à sonder les territoires et à observer les codes géométriques inhérents à l’espace construit par les humains et les non humains. Tous ces éléments influencent nos vies et définissent notre cadre spatial. Au cœur de ces environnements urbains et « naturels » se trouve un phénomène acoustique, celui de la résonance par vibrations de la matière en mouvement générée par nos activités quotidiennes, par les mouvements de la nature, ou encore par le monde animal. C’est dans cette perspective que nous auscultons la matérialité sonore d’architectures et de sols variés, ainsi que celle de milieux marins, afin d’ouvrir un intervalle d’attention sur ce qui bourdonne en permanence dans les épaisseurs du réel. Ces enjeux sont au centre de nos productions qui prennent la forme d’installations, de sculptures, d’œuvres sonores et de vidéos.

 

Dans le cadre de notre résidence de recherche et de création, nous poursuivrons nos investigations autour des paysages sonores et visuels. À partir d'enregistrements sonores réalisés entre autres à Montréal, à Val-David et aux Iles-de-la-Madeleine, nous nous attarderons à rendre visibles les ondes acoustiques et les phénomènes vibratoires qui animent ces territoires. Une caméra de sentier infrarouge sera placée dans divers lieux, afin de photographier et filmer de manière furtive la faune et la flore, de jour comme de nuit. En travaillant avec la gravure au laser et différents procédés d'impression, nous donnerons à voir les résultats de nos enquêtes de terrain. Par l’écoute de la biophonie et des résidus sonores du Capitalocène, ainsi que par l'observation d'écosystèmes variés, nous tenterons de révéler ce que nous ignorons, ou oublions concernant les multiples manifestations du vivant et notre relation aux territoires.

Catherine Bolduc

APPEL DE DOSSIERS

Résidence de recherche-création de trois semaines dans le cadre de l’événement

Traverse : l’estampe en art actuel 2023

 

Date limite de dépôt des propositions: 15 mai 2022

 

Notre événement en sera à sa troisième édition.

Cet événement, incluant les résidences d’artistes, veut permettre aux artistes d’explorer les potentialités du médium imprimé et de voir sous quelles formes l’estampe peut se déployer dans les pratiques artistiques actuelles. Nous souhaitons ainsi encourager l’interaction entre les disciplines et ouvrir une réflexion sur les pratiques de l’estampe dans une perspective de décloisonnement.

En savoir plus